Electrosmog

Avec l’omniprésence des systèmes électriques et de communication, l'intensité de l’exposition humaine aux rayonnements électromagnétiques a explosé ces dernières décennies. Ce véritable "brouillard" d'ondes qui nous enveloppe est souvent appelé électrosmog. Lignes à haute tension, stations de transformation, câblages électriques domestiques, émetteurs radio, radars, antennes de toutes sortes, téléphonie mobile et portables, réseaux wifi, fours à micro-onde ou à induction, etc. tous contribuent à générer cet électrosmog. Ces rayonnements sont appelé « non ionisants », parce que leur énergie est insuffisante pour modifier directement les molécules de nos tissus vivants. Nous baignons en permanence dedans mais nous ne les percevons pas, à l’exception de la lumière visible. Le débat sur l’innocuité de ces rayonnements à faible intensité reste ouvert et il est loin d’être tranché. Pour respecter le principe de précaution, la législation fédérale a fixé un ensemble de normes visant à limiter l’exposition des personnes. Les cantons étant chargés de la surveillance, des mesures et de l’harmonisation des contrôles, ces divers points sont discutés par la Conférence avec la Confédération et en concertation avec les milieux techniques.


Dossiers